La Fabrique de la paix

       

 

 

 

 

 

Dans le cadre des semaines d’éducation contre le racisme et toutes les formes de discriminations, nous accueillons cette année la Fabrique de la paix, une exposition interactive sur la paix, les conflits, les préjugés et la diversité  à :

 

l'Espace Cosmopolis – Nantes

Du 17 février au 15 mars 2015

 

 

Cliquez sur l'image pour accéder au site Internet 

 

D’ampleur internationale, l’exposition La Fabrique de la Paix a été conceptualisée en 2004 par Jan Durk Tuinier et Geu Visser, les deux danois fondateurs de la Stichting Vredesedcuatie (Fondation pour l’éducation à la Paix). Le rachat du concept en 2008 par la Ligue de l’Enseignement et sa présentation au Salon Européen de l’Education ont marqué le début d’un long périple à travers la France (et le monde) pendant lequel l’exposition a évoluée tout en s’enrichissant de nouvelles activités. Après 7 ans d’attente, l’exposition arrive enfin à Nantes, où elle sera exposée du 17 février au 15 Mars 2015. L’exposition ne sera pas seulement réservée aux collégien-nes, mais aussi aux adultes durant les créneaux du week-end.

 

Une expérience qui bouscule les idées reçues

 

Image FdlP gironde2Par l’action, en appuyant sur des boutons ou en tournant des roues, par la liberté des questions posées, par l'immersion dans l'univers de la fabrique, les visiteur-euses se surprennent eux-mêmes et partent à la découverte de leurs relations avec les autres.

Repérer ses propres préjugés, faire la différence entre un fait et une opinion, comprendre le phénomène du bouc émissaire, telles sont quelques unes des expériences proposées par la Fabrique de la Paix.

 

Une pédagogie active et innovante

Une cinquantaine d’activités sont proposées aux différents visiteur-euses. Sans attitude moralisatrice, avec un humour stimulant, l’exposition ouvre le débat sur le rôle que chacun-e peutImage FdlP gironde3 avoir dans les conflits de la vie quotidienne et sur les nombreuses façons de les résoudre pour vivre ensemble harmonieusement.

Pour les collégien-nes, le parcours de la fabrique doit être effectué par les jeunes de façon autonome, l’adulte est présent, mais comme une personne ressource qui peut aider le – la visiteur-euses à faire face à un problème de compréhension. Sa mission est d’encourager, pas d’indiquer les bonnes réponses, ou d’anticiper les questions des jeunes qu’ils accompagnent.

 

Un concept interactif et Ludique

Les participant-es visitent l’exposition deux par deux, et l’interactivité de l’exposition permet un véritable dialogue entre eux. Un échange bénéfique et progressif qui permettra tout au long du parcours de faire le lien entre des notions complexes, comme les préjugés et les réalités quotidiennes. Chaque question permet le débat et les erreurs sont traitées avec humour. Le plus souvent c’est la machine qui relance le défi.

Autour de la question du bouc émissaire, La Fabrique permet de faire le lien entre les situations de harcèlement scolaire, et des phénomènes plus large de rejet de l’autre, de discrimination

 

Vous découvrirez dans cette nouvelle plaquette, une présentation qui se veut la plus exhaustive possible des autres partenariats à envisager avec nos services.

PlaQ-ÉcolesFAL-2013.pdf
Document Adobe Acrobat 5.4 MB